L’Inde, comme si vous y étiez

La société de distribution de films indiens et tamouls BR Films a présenté son premier film à L’Étoile, le 16 juin.

Le fondateur d’origine sri lankaise de la société BR Films, Ramesh Balasingam, 36 ans, a eu le nez creux en se lançant, en 1996, dans la distribution de films pour « divertir les communautés tamoule et indienne ». Distributeur exclusif en France de la superproduction tamoule Endhiran (Robot), la société courneuvienne a touché le jackpot en 2010 : 40 000 spectateurs s’étaient en effet précipités dans les salles françaises pour découvrir le nouveau film de Rajnikanth, la mégastar du cinéma tamoul. « Le film est resté quarante-cinq jours à l’affiche du cinéma des Quatre-Chemins à Aubervilliers, se souvient Vivek Victorien, 29 ans, l’associé d’origine indienne de Ramesh. Il y avait 1 500 à 2 000 personnes qui faisaient la queue. Trois salles de ce même cinéma diffusaient le film en même temps, soit environ 1 000 personnes par séance. »

Autre carton du distributeur : le film VTV (Vinnai Thaandi Varuvaaya), resté à l’affiche une vingtaine de jours en 2009. Des success-stories peu surprenantes, quand on connaît l’importance du 7e art en Inde ou au Sri Lanka. Dans le Sous-Continent, le cinéma est une religion, les acteurs, des dieux vivants. Chaque vendredi, jour de sortie des films en Inde, c’est le « Friday Fiesta ». « Les fans font la queue dès 6h du matin pour assister à la première séance de 10h, prêts à dépenser 1 500 roupies [ndlr : environ 20 euros] pour voir un film, raconte Vivek. Ils décorent les salles de guirlandes, font exploser des pétards devant le cinéma pour exprimer leur joie. 1 200 films sortent en Inde par an. Là-bas, quand on sort en famille, on va soit à la plage, soit au cinéma. »

Pour éviter le piratage lors des sorties en France, les deux associés négocient avec les salles une sortie le vendredi, et non le mercredi, jour de sortie traditionnel des films en France. « Si le film est projeté un vendredi à 14h en France, des DVD piratés sont déjà vendus à 20h dans les magasins, en raison du décalage horaire avec l’Inde ou la Malaisie », explique Vivek. Sous-titrées en français, les productions bollywoodiennes (en langue hindie) et kollywoodiennes (en langue tamoule) distribuées par la société courneuvienne s’adressent à un public familial. Un savant mélange d’action, de comédie musicale et de romance à la sauce Bollywood, qui n’a pas manqué de ravir les spectateurs présents, le 16 juin, au cinéma L’Étoile, pour la projection de Vettai. Si vous avez raté le premier épisode, rendez-vous une fois par mois à L’Étoile pour découvrir les coups de cœur de BR Films.

Julien Moschetti

infos +
http://brfilmsmedia.com/fr/

Publié dans Regards, le journal de La Courneuve, le 21 juin 2012.

Tags: , ,

Laisser un commentaire