Sauver le CV anonyme ?

Une étude controversée remet en cause la généralisation obligatoire* du CV anonyme jugé inefficace.

L’étude d’évaluation du Crest (Centre de Recherche en Économie et Statistiques) publiée en mars dernier a fini par convaincre, Yazid Sabeg, le commissaire à la Diversité et à l’Égalité des chances. Exit la généralisation du CV anonyme. D’après le Crest, l’anonymisation des CV pénaliserait les candidats issus de l’immigration ou résidant en Zone Urbaine Sensible. Ces derniers auraient une chance sur 22 de décrocher un entretien, contre une chance sur 10 quand le CV est nominatif ! Pour justifier ces résultats inattendus, est émise l’hypothèse suivante : la suppression des lignes de l’état civil empêcherait les employeurs de « réinterpréter à l’avantage des candidats potentiellement discriminés les autres signaux du CV ». Une discrimination positive qui n’est pas du goût de Jean-François Amadieu, fondateur de l’Observatoire des discriminations, pour qui « anonymer oblige à ne juger qu’en fonction des compétences et ne peut en aucun cas conduire à plus de discrimination. »

Autre résultat troublant avec les CV nominatifs, le candidat de référence est discriminé, avec 11,9 % de chances d’avoir un entretien, contre 12,5 % pour le candidat d’origine immigrée. Des conclusions synonymes de non-discrimination qui sont en contradiction totale avec les études réalisées sur le terrain qui constatent que les candidats d’origine immigrée ont 3 à 4 fois moins de chances d’accéder à un entretien, comme le rappelle IMS-Entreprendre pour la cité. L’association en déduit que les recruteurs qui ont fait l’objet de l’étude du Crest ont « modifié leurs pratiques en portant une attention particulière à la non-discrimination et à la diversité » parce qu’ils étaient « informés qu’ils seraient évalués ». Quoi qu’il en soit, le CV anonyme semble enterré cinq ans après son inscription dans la loi. Combien de temps l’État mettra t-il pour faciliter l’usage d’autres outils anti-discrimination (CV vidéo, recrutement sans CV, recrutement par simulation…) ?

Julien Moschetti

* Inscrite dans la loi de 2006, la généralisation du CV anonyme n’est jamais entrée en vigueur, faute de décret d’application.

Publié dans Regards, le journal de La Courneuve, le 14 septembre 2011.

Laisser un commentaire