Job dating

À l’initiative de la Maison de l’emploi, une dizaine de demandeurs d’emploi du territoire de Plaine Commune ont participé le 18 janvier à une session de recrutement du groupe Gfi Informatique.

« Passionné par le numérique, je voulais apprendre à coder. Aujourd’hui, j’ai les compétences pour créer des sites internet de A à Z ». Ex-électricien en éclairage au RSA, Cyril, 32 ans, a suivi à l’ESIC (1) durant trois mois (400 heures) une formation gratuite de « concepteur développeur web » pour acquérir les compétences nécessaires à la réalisation d’un site web. Mis en place par la Maison de l’Emploi du territoire de Plaine Commune, le dispositif de préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) permet de former des demandeurs d’emploi sur des métiers dont les besoins en recrutement sont importants.

Pour le plus grand bonheur de Gfi Informatique qui a convié neuf candidats issus de la formation (la plupart sont en reconversion professionnelle) à une session de recrutement sous forme de job dating(2). « Le marché de l’emploi dans le domaine des technologies de l’informations (IT) est en hypertension, nous avons de fortes difficultés à recruter, notamment des profils de développeurs, confiait Ingrid Hladky, responsable recrutement du groupe classé dans le top 10 français des ESN (Entreprises de service du numérique). Des dispositifs comme le POEC nous permettent de former des candidats ayant une appétence pour les technologies de l’information (IT). »

Droits réservés.

Cette démarche rentre dans le cadre du volet « emploi insertion» de la Charte entreprise-territoire signée par Gfi Informatique, Plaine Commune, la Maison de l’emploi et Plaine Commune Promotion. Objectif : mettre en place des actions concrètes pour favoriser le développement économique du territoire, mais aussi promouvoir l’égalité des chances et l’absence de discrimination à l’embauche. L’entreprise s’est par exemple engagée à participer à des forums de recrutement sur le territoire et à renforcer l’embauche locale. Une aubaine pour Cyril qui avait « envoyé une dizaine de candidatures depuis décembre sans obtenir le moindre entretien ».

Une opportunité également pour Gfi Informatique qui prévoit de recruter 2 500 personnes en France en 2018, notamment « des candidats juniors en IT pour les faire monter en compétences. Or, les personnes engagées dans un processus de reconversion professionnelle sont encore plus motivées que les autres », se réjouissait Ingrid Hladky à l’issue de la session de recrutement. Au final, 5 candidats sur un total de 13 personnes issues de la formation ont été convoqués à un 2eme entretien.

Julien Moschetti

(1) Ecole Supérieure d’Informatique et de Commerce
(2) entretien d’embauche « express » (entre 7 et 10 minutes) durant lesquelles un candidat va pouvoir échanger avec un recruteur dans le but de décrocher un deuxième rendez-vous.

Article publié dans L’Eco de Plaine Commune, en mars 2018.

Laisser un commentaire