Immersion dans la réalité virtuelle

Spécialisée dans la production et l’édition de contenus en réalité virtuelle (VR), la start-up ArtofCorner propose aux entreprises du secteur de la culture des expériences immersives à la pointe de la technologie.

Sur le bureau de Frédéric Purgal, trône un tro­phée estampillé « Laval Virtual ». Le dirigeant d’ArtofCorner a en effet remporté, en avril dernier, le prix du meilleur contenu VR du plus grand salon international dédié à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée. Installée au sein de l’incu­bateur Incub’13, situé en plein coeur du campus de Villetaneuse de l’Université Paris 13, l’entreprise est spécialisée dans la production et l’édition de contenus VR.

« Le coeur de notre activité, c’est de pas­ser de l’image 2D à la 3D, précise Frédéric Purgal. Nous accompagnons les entreprises dans la représentation de leurs objets en proposant une perspective en 3D, et non plus une représentation à plat (photo ou vidéo 2D). » Il s’agit tout d’abord de « capturer et repro­duire l’existant » grâce à la photogrammétrie. Cette technique permet de reconstituer et de mesurer les dimensions et les volumes d’objets à partir de photographies prises depuis des points de vue différents.

C’est à partir de ces clichés photogra­phiques que l’entreprise reconstitue le modèle 3D qui apparaîtra en relief sur de multiples supports : ordinateurs, tablettes, smartphones… mais aussi et surtout les casques de VR. « La VR est un média à part entière, on ne travaille plus sur des objets mais sur des lieux, souligne Frédéric Purgal. On entre en immersion dans une pièce reproduite en intégralité grâce à la photogrammétrie. »

Droits réservés

Autre technique utilisée par ArtofCorner : la vidéogrammétrie (équivalent de la photogrammé­trie en vidéo) qui offre la possibilité de « capter une personne en mouvement avec 60 à 70 caméras qui filment le personnage en même temps, explique Frédéric Purgal. On crée le modèle 3D d’un individu en mouvement que l’on va positionner dans un lieu. »

Il suffit alors de se munir d’un casque de VR pour plonger en immersion dans un univers virtuel : « On tourne autour du personnage en plaçant son regard où on le souhaite à la manière d’un réalisateur. À la différence près que la VR offre une marge de liberté bien plus importante qu’au cinéma car c’est plus interactif. » C’est ainsi que l’entreprise a pro­posé une expérience inédite en 2016 : la visite virtuelle de l’atelier du peintre Maurice Utrillo dans le quartier de Montmartre.

Dernier client en date : Paris Musées. L’établissement public en charge de la gestion des 14 musées de la Ville de Paris a fait appel à ArtofCorner pour la visite vir­tuelle de l’atelier du sculpteur Antoine Bourdelle au musée Bourdelle. « L’expérience de la VR corres­pond parfaitement au secteur de l’art, de la culture et du patrimoine. Cela permet aussi de rendre la culture plus accessible de manière très immersive, notamment pour les personnes éloignées des lieux de culture qui auront les moyens de visiter les musées sans devoir se déplacer. »

Mais ce sont aussi les poids lourds du secteur du luxe qui font aujourd’hui les yeux doux à ArtofCorner : « Ils s’intéressent de près à mon activité car les contenus que je crée correspondent à leurs attentes, se réjouit Frédéric Purgal. Je suis en discussion avec deux grandes marques pour repro­duire des lieux de leur patrimoine. » Si cette bonne nouvelle se confirme, la renommée internationale d’ArtofCorner sera définitivement établie.

Julien Moschetti.

Publie dans L’Eco de Plaine Commune en juin 2017.

 

Leave a Comment